PICASSO 

 

1946-1953, La sérénité :

 

Les oeuvres de cette époque marque le début d’un repli sur soi, la vie familiale quotidienne, dans des tons harmonieux et des compositions bien équilibrées.

Son style tend de plus en plus vers la simplicité des dessins enfantins, et devient parfois presque décoratif. Il revient aussi vers le dessin réaliste.      

 

Les pigeons, Portrait de Sylvette David ,Jardin à Vallauris, Femme étendue lisant 

La commode chinoise , Portrait de Françoise

1954-1973, les dernières années 

 

Dans les ultimes années de sa vie, reclus dans son immense villa cannoise, celui qu’on appelle désormais le Maestro

ne se préoccupe plus que d’art. Picasso décline à l’infini des toiles sur le thème « le peintre et son modèle ».

Comme si plus rien, en dehors du fait de créer, ne l’intéressait, il prend son propre atelier pour sujet.

Et à la manière d’un critique qui résume sa carrière, le nonagénaire passe en revue tous les styles dans lesquels il a excellé.

Il refait ainsi ses gammes, tout en rendant hommage aux grands artistes qui l’ont inspiré : David, Poussin, Delacroix, et surtout Velasquez.

En 1957, Picasso propose quarante-quatre interprétations des Ménines, le chef-d’oeuvre du maître du baroque espagnol.

Une façon de s’encrer à jamais dans l’histoire de l’art.

L’atelier de Cannes , Le peintre et son modèle III, Les Ménines, vue d’ensemble, d’après Velasquez.

Sources : Voir l’art autrement- GEOART / focusonpicasso.com pour les photos de ce cours

Nos partenaires :